VENDREDI SAINT - Disciples Amoureux Missionnaires

RÉVÉLATION DE LA PASSION À LUISA PICCARRETA

Les 24 Heures de la Passion  – La condamnation à mort de  9 h à 10 h – 17 ème Heure

À voix haute Pilate  dit:
« Ecce Homo! Regardez-le, il n’a plus l’apparence d’un homme.
Observez ses Plaies, on ne le reconnaît plus.
S’il a fait du mal, il a déjà souffert assez, même trop
Moi, je regrette de l’avoir fait tant souffrir, laissons-le donc libre!»

À ces paroles, il se fait un silence profond au Ciel, sur terre et en enfer!
Puis, comme d’une seule voix, j’entends le cri de tous:
«Crucifie-le, crucifie-le! Nous le voulons mort!»
Jésus, mon Amour, laisse-moi te soutenir, car je vois que tu vacilles sous tant d’accablement. Jésus, ma Vie, je vois que tu trembles. Ce cri de condamnation à mort pénètre ton Cœur.

Et dans ces voix tu perçois la Voix de ton cher Père qui dit:
 «Mon Fils, je te veux mort, et mort crucifié!»
Tu entends aussi ta Maman qui, malgré qu’elle en soit navrée, fait écho à ton cher Père e dit: «Fils, je te veux mort!»
Les anges, les saints, l’enfer, tous, d’une voix unanime, crient: «Crucifie-le, crucifie-le.»
Si bien qu’il n’y a aucune âme qui vive qui ne te veuille mort.
Et, à ma plus grande horreur, moi aussi je me sens contrainte par une force suprême à crier: «Crucifie-le!» Mon Jésus, pardonne à la misérable pécheresse que je suis de te vouloir mort!

Et toi, ô mon Jésus torturé, il semble que, ému par ma souffrance, tu me dises:
«Mon enfant, serre-toi sur mon Cœur et prends part à mes Peines et à mes Réparations. Le moment est solennel:
-ou bien c’est ma mort,
-ou bien c’est la mort de toutes les créatures.
En ce moment, deux courants se déversent dans mon Cœur.
*Dans l’un il y a les âmes qui,
si elles me veulent mort, c’est parce qu’elles veulent trouver en moi la Vie.
Ainsi, comme j’accepte la mort à leur place, elles sont libérées de la condamnation éternelle et les portes du Ciel s’ouvrent à elles.
*Dans l’autre courant, il y a les âmes qui me veulent mort par haine et pour la confirmation de leur condamnation.
Mon Cœur en est lacéré et ressent
-la mort de chacune et
-les peines mêmes de l’enfer où elles se dirigent!

Ah! mon Cœur ne supporte pas ces Souffrances cruelles et me fait répéter:
-pourquoi tant de Sang versé en vain?
-pourquoi mes Peines seront-elles inutiles pour tant d’âmes?
Mon enfant, soutiens-moi, je n’en peux plus, prends part à mes Peines.
Que ta vie soit une offrande continuelle
-pour sauver les âmes,
-pour adoucir mes tortures!»

Les 24 Heures de la Passion –  La Crucifixion  – de 11h à midi

J’entends ta Voix, plus touchante que jamais qui, par la force de ton Amour et de ta Souffrance,
– veut vaincre la créature et
– triompher du Cœur paternel:

«Mon Père, regarde-moi de la tête aux pieds: il n’y a aucune partie saine en moi. Je n’ai plus d’endroit où me faire ouvrir d’autres plaies et me procurer d’autres Souffrances.
Si tu ne t’apaises pas à ce spectacle d’Amour, qu’est-ce qui pourra jamais te calmer?

Ô créatures,
-si vous ne cédez pas devant tant d’Amour,
-quel espoir me reste-t-il de vous amener à la conversion?

Mes Plaies et mon Sang seront toujours des chemins
qui feront descendre du Ciel à la terre des Grâces
-de repentir, -de pardon et  -de compassion  pour tous!»

Jésus, Tu as besoin d’aide divine. Tu te jettes dans les Bras de ton Père, lui demandant aide et secours. Comme le divin Père s’attendrit à regarder
– l’horrible Souffrance de ton Humanité,
– la destruction terrible que la faute a fait sur tes Membres infiniment saints!

Pour contenter tes ardents Désirs d’Amour,
-Il te serre sur son Cœur paternel et
-te donne les secours nécessaires pour accomplir notre Rédemption.

Et tandis qu’Il te serre, tu ressens dans ton Cœur se répéter plus fortement
– les coups sur les clous,  – les morsures des fouets,
– les déchirements de tes Plaies, – les piqûres des épines.

Comme le Père en est frappé!
Comme il s’indigne de voir que toutes ces Peines te sont infligées jusque dans ton Coeur
par des âmes qui te sont consacrées!

Et dans sa Souffrance, Il dit:
«Est-il possible, mon Fils, que pas même les âmes élues par toi soient toutes avec toi? Au contraire,
il semble que ces âmes viennent dans ton Cœur pour
-t’attrister et
-te procurer une mort encore plus douloureuse.
Et ce qui est pire, toutes ces Souffrances qu’elles te procurent
sont couvertes d’hypocrisie.

Ah! Fils,
je ne peux plus contenir mon indignation devant l’ingratitude de ces âmes
qui m’affligent plus que toutes les autres créatures ensemble!»