2ème DIMANCHE DE CARÊME . LA TRANSFIGURATION - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Lc  9, 28b-36)

En ce temps-là, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il gravit la montagne pour prier. Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre, et son vêtement devint d’une blancheur éblouissante. Voici que deux hommes s’entretenaient avec lui : c’étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait s’accomplir à Jérusalem. Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, restant éveillés, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés. Ces derniers s’éloignaient de lui, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu’il disait. Pierre n’avait pas fini de parler, qu’une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu’ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ! » Et pendant que la voix se faisait entendre, il n’y avait plus que Jésus, seul. Les disciples gardèrent le silence et, en ces jours-là, ils ne rapportèrent à personne rien de ce qu’ils avaient vu.

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

 

« Pendant qu’il priait, l’aspect de son visage devint autre. »
« Il était la véritable lumière qui éclaire tout homme » dit la bible (Jean 1,9) et Il se révèle à ces trois privilégiés qui le voient tel qu’Il est : « La Lumière des Lumières ». Ils ont été témoins de la résurrection de la fille de Jaïre et leurs yeux s’ouvrent en contemplant « la gloire » du Christ entouré de Moise et du prophète Elie. C’est le Ciel qui descend pour illuminer le cœur et la foi de tous les hommes.
« Maître, il est bon que nous soyons ici ! Faisons trois tentes »
Il faut entendre cet appel à rester auprès du Christ et à le suivre. Il vient réconforter notre foi car « nous sommes des citoyens du ciel »
 dit St Paul (2° lecture), tous appelés à partager la vie divine dans l’amitié au Christ crucifié et Ressuscité.
« Alors, une nuée survint et les couvrit de son ombre ».
Dieu répond par sa présence pénétrante qui envahit tout pour couvrir l’humanité de cette nuée de tendresse et d’amour. « Le Seigneur est
Ma lumière et mon salut de qui aurais-je crainte » (ps 26)
« Celui-ci est mon Fils, celui que j’ai choisi : écoutez-le ».
Il ne suffit pas de croire en Lui, il faut aller plus loin dans la relation personnelle
et lui donner notre confiance et notre cœur. « Écoutez-le »,
c’est recevoir une parole d’amour capable de transformer toute
une vie.
« Viens Seigneur, éclairer mon cœur et que je m’attache à tes paroles qui me montrent le chemin ».
Père Jean-Jacques Duten