DISCIPLES AMOUREUX ET MISSIONNAIRES - Disciples Amoureux Missionnaires

« Ils vinrent, ils virent où il demeurait et ils demeurèrent auprès de lui. » (Jn 1, 39)

« La première invitation que Jésus adresse à toute personne qui l’a rencontré́, est d’être son disciple, pour marcher dans ses traces et faire partie de sa communauté́. Notre plus grande joie est d’être ses disciples ! Il nous appelle chacun par notre nom, – connaissant notre histoire en profondeur (cf. Jn 10, 3) –, pour que nous vivions avec lui et poursuivions sa mission (cf. Mc 3, 14-15). Suivons le Seigneur Jésus ! Le disciple est celui qui, ayant répondu à cet appel, le suit pas à pas sur les chemins de l’Évangile. À sa suite nous entendons et nous voyons l’arrivée du Royaume de Dieu, la conversion de chaque personne, point de départ pour la transformation de la société, et s’ouvrent à nous les chemins de la vie éternelle. À l’école de Jésus, nous apprenons une « vie nouvelle » dynamisée par l’Esprit Saint et reflétée dans les valeurs du Royaume. Lorsque nous nous identifions au Maître, notre vie se meut sous l’impulsion de l’amour et au service des autres. Cet amour implique de choisir continuellement et de discerner pour suivre le chemin des Béatitudes (cf. Mt 5, 3-12 ; Lc 6, 20-26). Ne craignons pas la croix que suppose la fidélité au Christ, elle est éclairée par la lumière de la Résurrection. C’est ainsi que, comme disciples, nous ouvrons des chemins de vie et d’espérance pour nos peuples souffrant du péché et de toute forme d’injustice. L’appel à être disciples-missionnaires exige de notre part de faire le choix clair de Jésus et de son Évangile, de vivre en cohérence avec notre foi, d’incarner les valeurs du Royaume, d’être insérés dans la communauté et d’être signes de contradiction et de nouveauté dans un monde qui met en avant la consommation et défigure les valeurs qui confèrent sa dignité à l’être humain. Dans un monde qui se ferme au Dieu d’amour, soyons une communauté d’amour, non pas du monde mais dans le monde et pour le monde ! (cf. r 15, 19 ; 17, 14-16). (Document Aparecida, conférence générale de l’épiscopat Latino-Américain).