Vendredi 20 août 2021 - Disciples Amoureux Missionnaires
De l’évangile de Matthieu 22, 34-40
Jésus lui répondit: Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. Mt 22,37
il n’y a pas de plus grand bonheur pour nous que d’être aimés par celle que nous avons créée dans le seul but de nous aimer et d’accomplir notre Volonté.

 

Le livre du Ciel Tome 33, 7 octobre 1934
Ma bonne fille, ne sois pas étonnée. Tout est possible pour celle qui vit dans ma Volonté. Il existe un amour réciproque entre Dieu et la créature à tel point que la petitesse humaine en arrive à vouloir et à faire les actes de
Dieu, et elle les aime tant qu’elle donnerait sa vie pour défendre, aimer et donner toute la gloire, la première place d’honneur à un seul de ces actes divins. En échange, Dieu fait siens les actes de la créature qui sont alors
l’exutoire de son amour, la hauteur de sa sainteté. Oh ! combien il les aime. Et dans cet amour réciproque, ils s’aiment tellement qu’ils demeurent prisonniers l’un de l’autre, mais d’un emprisonnement volontaire qui les rend inséparables. Ils sont heureux que Dieu se sente aimé et trouve son poste dans la créature qui, elle, se sent aimée par Dieu et occupe son poste dans l’Être suprême. Il n’y a pas de plus grand bonheur pour la créature que de pouvoir dire qu’elle est certaine d’être aimée par Dieu, et il n’y a pas de plus grand bonheur pour nous que d’être aimés par celle que nous avons créée dans le seul but de nous aimer et d’accomplir notre Volonté. La créature qui vit dans son Créateur voudrait que tous l’aiment et le reconnaissent, et en vertu du divin Fiat qui l’anime, elle veut rappeler tous les actes des créatures en Dieu afin de pouvoir lui dire : « Je vous donne tout et je vous aime. » Elle s’unit à la pensée du divin Vouloir pour chaque intelligence, à son regard pour chaque œil, à sa parole pour chaque voix, à son battement pour chaque cœur, à son mouvement pour chaque acte, à son pas pour chaque pied. Y a-t-il une chose que la créature qui vit dans ma Volonté ne veuille pas me donner ? Elle veut tout me donner. C’est pourquoi elle dit à ma Volonté : « J’ai besoin de posséder ton amour, ta puissance, afin d’avoir un amour qui puisse te dire « Je t’aime » pour toutes les autres créatures. » Notre Volonté trouve ainsi en elle l’amour et l’échange de tous les actes des créatures. Oh ! ma Volonté, quelle puissance tu accordes à l’âme qui vit en toi ! C’est un labyrinthe d’amour dans lequel la petitesse humaine se sent submergée par l’amour, et l’âme ressent le besoin de répéter son petit refrain, « Je t’aime, Je t’aime », pour exprimer le grand amour que ma Divine Volonté lui donne. Notre vie est une histoire d’amour ab aeterno et elle doit être celle de l’âme qui vit dans notre Volonté.

 


Correspondances dans « L’évangile tel qu’il m’a été révélé » de Maria Valtorta :

Jésus se tait et, comme s’il voulait couper court à toute discussion, se tourne vers l’enceinte du Temple.

Mais un docteur de la Loi, qui s’était assis pour écouter sérieusement sous le portique, se lève et s’avance pour demander :

« Maître, que dois-je faire pour obtenir la vie éternelle ? Tu as répondu à d’autres, réponds-moi, à moi aussi.

– Pourquoi veux-tu me tenter ? Pourquoi veux-tu mentir ? Espères-tu que je dise des choses qui déforment la Loi parce que je lui ajoute des idées plus lumineuses et plus parfaites ? Qu’est-ce qui est écrit dans la Loi ? Réponds ! Quel est son principal commandement ?

– “ Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toutes tes forces, de toute ton intelligence. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. ”

– Voilà, tu as bien répondu. Fais cela et tu auras la vie éternelle.

– Et quel est mon prochain ? Le monde est plein de gens qui sont bons et mauvais, connus ou inconnus, amis et ennemis d’Israël. Qui est mon prochain ?