4ème DIMANCHE DE CARÊME. Année B. Jean 3, 14-21    - Disciples Amoureux Missionnaires

 

 

Évangile (Jn 3, 14-21)

En ce temps-là, Jésus disait à Nicodème : « De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin qu’en lui tout homme qui croit ait la vie éternelle. Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais obtienne la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé. Celui qui croit en lui échappe au Jugement, celui qui ne croit pas est déjà jugé, du fait qu’il n’a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. Et le Jugement, le voici : la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Celui qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dénoncées ; mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, pour qu’il soit manifeste que ses œuvres ont été accomplies en union avec Dieu. »

Commentaire du père Jean-Jacques
« Car Dieu a tellement aimé le monde
qu’Il a donné son Fils unique… »
L’Écriture nous raconte l’histoire d’un « Dieu aimant » qui sans se lasser envoie ses messagers à son peuple qui les rejettent et les méprisent (1ère lecture). Ce comportement génère alors des invasions, des dominations et des destructions. L’homme souffre dans ce monde qui lui devient hostile et il ne comprend pas que c’est parce qu’il s’est éloigné de son créateur et de son Dieu. En même temps que l’homme s’enfonce et s’obstine dans son obscurité, Dieu, Père aimant multiplie ses messages d’amour et de lumière pour le réconcilier avec son Créateur. Comme un ultime message, Il prouve son amour en se laissant crucifié, et rend à tous les hommes le don de la vie éternelle.
« Mais dans la mort du Christ la mort est morte : en mourant, la Vie a tué la mort, la plénitude de la vie a englouti la mort… » St Augustin
    « Celui qui croit en Lui échappe au jugement ».
« Car Dieu a tellement aimé les hommes » dit St Jean. « Afin que celui qui croit ne se perde pas ». Dieu épuise toutes les initiatives pour sauver et protéger « sa résidence » et sa création qui est l’homme. Il lui donne sa Parole et le ressuscite avec Lui. (2ième lecture).
 Et que fait l’homme ingrat ? Il se sert des dons que Dieu lui fait et continue de vivre pour Lui-même, sans se soucier qu’il pourrait avoir des comptes à rendre à Celui qui veut bien le laisser en vie. Il pense un moment qu’il est le maître de tout, mais très vite sa condition misérable le rattrape. Il lui faut découvrir que pour vivre, il faut mourir pour laisser Jésus nous recréer. Ainsi, comme dit St Paul : « à cause du grand amour dont il nous a aimés, alors que nous étions morts par suite de nos fautes, Il nous a donné la vie dans le Christ. »
              « Mais celui qui fait la vérité vient à la lumière ».
Mais qui seront ces élus qui choisissent la Lumière et s’en remettent avec confiance au Créateur ? Ce sera le Règne de Dieu promis sur la terre et ils règneront pour avoir préféré la Divine Volonté et l’Amour de Dieu que l’amour de soi. « Retournez-vous ! Apprenez Dieu !»  Il a promis son Règne à ceux qui emprunteront ses passages ! »  

 

              Père Jean-Jacques Duten