4ème DIMANCHE DE L’AVENT. Année B   - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Lc 1, 26-38)

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie. L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. » À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation. L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. » Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? » L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. » Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. » Alors l’ange la quitta.

Commentaire du père Jean-Jacques:

                                

     « Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ».
On ne peut pas dire que Dieu ait demandé quelque chose facile à Marie.
  Dieu sait à qui Il demande. Il demande et c’est pourquoi Il prend ce risque. Mais Il veut être accueilli et pouvoir lui-même accomplir ce qu’Il nous a demandé. Quelle étrange manière de nous aimer !
 Il nous place face à des défis qui dépassent nos capacités, et Il reste suspendu à notre réponse ; Il nous demande de le suivre sans plus de détails, et nous promet d’intervenir dans notre existence.
« Le Seigneur t’annonce qu’il te fera lui-même une maison » (1ière lecture).
 « La puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ».
L’ange répond à sa préoccupation et lui annonce la venue de « la puissance divine ». Marie n’a jamais eu un entourage rassurant et protecteur pour avancer. Elle va oser dire : « Amen », à cette nouvelle mission et remettre encore au Père toute sa volonté humaine.
Elle laisse toute la place à la Parole qui va s’accomplir dans sa vie.
 Elle ne se résigne pas .
 Elle se donne à la Divine Volonté qui la prend pour Épouse.
                                         « Car rien n’est impossible à Dieu ».
Qui est ce Dieu qui nous fait avancer dans l’obscurité de la foi et nous dit qu’Il peut tout faire, même et surtout ce qui dépasse nos moyens humains ?
C’est qu’Il nous rappelle notre vocation de fils et d’héritiers.
Remettons-nous avec confiance dans les bras de notre Père et recevons-le comme la Bonne nouvelle qui réjouit tous les cœurs.
     Père Jean-Jacques Duten