L'âme doit faire siens les Prières, les Travaux et les Souffrances de Jésus. - Disciples Amoureux Missionnaires

L’âme doit faire siens les Prières, les Travaux et les Souffrances de Jésus.
Ainsi, d’immenses mers de grâces sortiront d’elle pour le bien de tous.

 

Je me sentais très affligée parce que mon doux Jésus, ma Vie et mon Tout,
ne se montrait pas. Je me disais:
«Si je le pouvais, j’assourdirais le Ciel et la terre de mes lamentations
de manière à l’émouvoir de compassion pour mon pauvre état.
Quel malheur: le connaître, l’aimer, et rester sans lui!
Un plus grand malheur peut-il exister?»
Pendant que je me plaignais ainsi, Jésus béni se montra en mon intérieur .
Il me dit d’un ton sévère:
«Ma fille, ne me tente pas. Pourquoi cette agitation?
Je t’ai tout dit pour que tu restes tranquille. Je t’ai dit que quand je ne viens pas, c’est parce que ma Justice veut que Je serre la vis concernant les châtiments.

Avant, tu avais peine à croire que c’était pour châtier que Je ne venais pas,
vu que tu n’entendais pas parler des grands châtiments qui arrivent dans le monde.
Maintenant tu entends ces choses et, malgré cela, tu continues de douter?
N’est-ce pas là me tenter?»

Je tremblais en entendant Jésus me parler si sévèrement.
Pour me calmer, Il changea de ton et, tendrement, Il ajouta:
«Ma fille,
courage, Je ne te laisse pas.
Je suis toujours en toi, bien que tu ne me voies pas toujours.
Unis-toi toujours à Moi.

Si tu pries, laisse ta prière couler dans la mienne
en faisant de ma Prière ta prière
De cette manière, tout ce que J’ai fait avec mes Prières
-la gloire que J’ai donnée au Père, le bien que J’ai obtenu pour tous .
Tu le feras aussi.

Si tu travailles, fais couler ton travail dans le Mien et fais de mon Travail ton travail.
Ainsi, tu auras en ton pouvoir tout le bien fait par mon Humanité,
laquelle sanctifia et divinisa tout.

Si tu souffres, fais couler ta souffrance dans la Mienne,
et fais de ma Souffrance ta souffrance.

Ainsi, tu auras en ton pouvoir tout le bien que J’ai réalisé par la Rédemption.

Ainsi, tu t’empareras des trois aspects essentiels de ma Vie

Et d’immenses mers de Grâces sortiront de toi et se déverseront pour le bien de tous.
Ta vie sera non pas comme la tienne, mais comme la mienne.»
Le Livre du Ciel : Tome 11, 10 décembre 1915                
Luisa Piccarreta