6ème DIMANCHE DE PÂQUES, année A - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Jn 14, 15-21)

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements. Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : l’Esprit de vérité, lui que le monde ne peut recevoir, car il ne le voit pas et ne le connaît pas ; vous, vous le connaissez, car il demeure auprès de vous, et il sera en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous. D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi. En ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous. Celui qui reçoit mes commandements et les garde, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi, je l’aimerai, et je me manifesterai à lui. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

 

 

« Il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous ».
L’homme aspire désespérément à être rassuré et à vivre en sécurité.  Il a besoin de ce confort personnel. Pas vraiment satisfait, il se contentera d’une « paix éphémère », mais qui n’arrive pas à combler pleinement les désirs de son âme. « Tu m’as fait pour toi Seigneur, et mon cœur est sans repos tant qu’il ne repose en Toi », disait St Augustin. Nous arrivons à percevoir intérieurement cette présence rassurante sans pouvoir bien la définir et l’expliquer.
 Alors que nous la désirons, voilà qu’elle nous est offerte sur un plateau :
« Il vous donnera un autre Défenseur ». Il s’agit donc d’accueillir l’Esprit de vérité et d’en vivre en puisant dans cette énergie divine qui nous rend capables d’affronter tous les défis de ce monde.
« Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous »
Ce n’est pas seulement pour quelques besoins transitoires, mais c’est pour toujours qu’Il est avec nous. Et comme Dieu lui-même, est un don sans limite de durée, c’est invisible. Cette nouvelle forme de présence est encore le signe d’une amitié entre Dieu et l’homme. Dieu est toujours en quête de ne pas perdre ses fils qu’Il appelle à son amour éternel.
 
« Soyons prêts », dit l’apôtre Pierre, pour laisser « jaillir l’Esprit », et que règne la paix du Christ. !
 Que l’espérance de son Royaume habite nos Églises, et que ses pasteurs libres de tout respect humain, osent dire la vérité qui libère
 
 
      Père Jean-Jacques Duten