SOLENNITE DU CHRIST ROI DE L’UNIVERS - Disciples Amoureux Missionnaires

Évangile (Lc 23, 35-43)

En ce temps-là, on venait de crucifier Jésus, et le peuple restait là à observer. Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient : « Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! » Les soldats aussi se moquaient de lui ; s’approchant, ils lui présentaient de la boisson vinaigrée, en disant : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! » Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. » L’un des malfaiteurs suspendus en croix l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! » Mais l’autre lui fit de vifs reproches : « Tu ne crains donc pas Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal. » Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. » Jésus lui déclara : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »

Commentaire du père Jean-Jacques:

                          

 « Qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! »

 

Quand nous disons : « Que vienne ton Règne ! » – nous prions Dieu de venir dans toute sa gloire et son amour. Mais notre attente frustrée, est bien loin de correspondre à celle de Dieu .  Et si c’est l’esprit du monde qui nous guide, alors la volonté de Dieu devient inaccessible comme une montagne impossible à gravir. « Qu’Il descende de la croix…! » – Nous sommes toujours tentés par des solutions humaines arrangeantes et sans douleurs !

Mais Le Christ ne se défend pas, Il ne cherche pas à convaincre.

 

« Nous avons ce que nous méritons (…), Seigneur souviens-toi de moi dans ton royaume ».

 

Un cœur humble peut reconnaître ce qui est juste et s’ouvrir. Il peut accueillir le Règne de Dieu en s’ouvrant à la fontaine inépuisable du pardon de Dieu. (En lui nous avons le pardon des péchés) 2ième lecture .

 

« Aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le paradis. »

 

C’est le destin de tout homme. Créé pour être avec Dieu et partager sa vie et son bonheur en plénitude. Le Règne de Dieu, c’est Dieu avec nous et en nous. C’est l’accomplissement de sa volonté en nous.

Refaisons cette prière au Christ : « Seigneur Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume ».

 

Père Jean-Jacques Duten