LE MOIS DE MAI LE MOIS DE MARIE! - Disciples Amoureux Missionnaires
LA SAINTE VIERGE S’EST INVITÉ À L’ÉGLISE DE SAINT JEAN-D’ILLAC  PAROISSE DU
PÈRE JEAN-JACQUES
FIAT!

 

APPEL MATERNEL DE LA REINE DU CIEL

 

 

« Ma très chère fille, je sens le besoin irrésistible de descendre du Ciel pour te visiter de façon maternelle ; si tu m’accordes ton amour filial et ta fidélité, je resterai toujours avec toi, dans ton âme, et je serai pour toi une Maîtresse, un Modèle, un Exemple et une très tendre Mère.
Je viens t’inviter à entrer dans le Royaume de ta Maman, c’est-à-dire dans le Royaume de la Volonté Divine, et je frappe à la porte de ton cœur pour que tu m’ouvres … Tu sais? c’est de mes propres mains que je t’offre ce livre; je te le donne avec un empressement tout maternel, pour que toi, à ton tour, en le lisant, tu apprennes à vivre du Ciel et non plus de la terre.
C’est un Livre d’Or, ma fille, il formera ta richesse spirituelle (et) ton bonheur, même ici-bas. En lui, tu trouveras la source de tous les biens : si tu es faible, tu trouveras la force ; si tu es tentée, tu obtiendras la victoire ; si tu es tombée dans le péché, tu trouveras la main compatissante et forte qui te relèvera ; si tu te sens affligée, tu trouveras le réconfort ; si tu es dans la froideur spirituelle, tu trouveras le moyen très sûr  de te réchauffer ; affamée, tu trouveras l’exquise nourriture de la Divine Volonté. Avec elle, tu ne manqueras de rien ; tu ne seras plus seule, parce que ta Maman te sera d’une douce compagnie, et, par tous ses soins maternels, elle prendra l’engagement de te rendre heureuse. Moi, l’impératrice du Ciel, je veillerai à tous tes besoins, pourvu que tu consentes à vivre avec moi.
Si tu savais mes angoisses, mes soupirs ardents et les larmes aussi que je verse pour mes enfants … ! Si tu savais comme je brûle du désir que tu écoutes mes leçons qui viennent toutes du Ciel et que tu apprennes à vivre de la Volonté Divine … !
Dans ce livre, tu verras des merveilles : tu trouveras une Maman qui t’aime tellement, au point de sacrifier son Fils bien-aimé Pour toi, afin de pouvoir te faire vivre de cette Vie même dont elle a vécu elle-même sur la terre !
Ah ! de grâce, ne me cause pas cette douleur de me repousser ! Accepte ce don que je te fais; accueille ma visite, mes leçons…
Sache que je parcourrai le monde entier, j’irai auprès de chaque personne, dans chaque famille, dans toutes les communautés religieuses, dans toutes les nations, chez tous les peuples et s’il le faut, je tournerai pendant des siècles et des siècles, tant que je n’aurai pas au titre de Reine, formé mon peuple et, au titre de Mère, rassemblé tous mes enfants pour qu’ils connaissent la Divine Volonté et la fassent régner partout. Voici l’explication de ce livre. Ceux qui l’accueilleront avec amour seront les premiers enfants bienheureux qui appartiendront au Royaume du FIAT Divin et Moi, en caractères d’or, je graverai leurs noms dans mon Cœur de Mère.
Tu vois, ma fille ? Ce même amour infini de Dieu, qui dans l’œuvre de la Rédemption a voulu se servir de Moi pour faire descendre le Verbe Éternel sur la terre, m’appelle maintenant, de nouveau, pour me confier la tâche difficile, le mandat sublime, de former sur la terre les enfants du Royaume de sa Divine Volonté. Avec l’empressement d’une mère, je me mets donc à l’œuvre et je te prépare la voie qui devra te conduire à ce Royaume de bonheur.
Pour cela, je te donnerai de sublimes et célestes leçons ; enfin, je t’enseignerai des prières spéciales et nouvelles par lesquelles tu engageras le Ciel, le Soleil, la Création, ma vie même et Celle de mon Fils, et tous les actes des saints, afin qu’en ton nom, ils obtiennent (que s’établisse) le Royaume adorable de la Divine Volonté. Ces prières seront toutes puissantes parce qu’elles engagent l’oeuvre divine même. Par elles Dieu se sentira désarmé et se laissera vaincre par la créature; forte de cette aide, tu hâteras l’heureux avènement de son Règne et, avec Moi, tu obtiendras que la Divine Volonté s’accomplisse sur terre comme au ciel, selon le désir du Divin Maître.
Courage, ma fille ; procure-moi cette joie et je te bénirai. »  LA REINE DU CIEL DANS LE ROYAUME DE LA DIVINE VOLONTÉ