JEUDI SAINT - Disciples Amoureux Missionnaires

RÉVÉLATION DE LA PASSION À LUISA PICCARRETA

Les 24 Heures de la Passion –   La Cène Eucharistique

Luisa :
Jésus, tu te lèves. Dans la désolation qui t’habite, anxieux, tu t’approches de la table où sont déjà préparés le pain et le vin pour la consécration.
Je vois que ta Personne divine revêt un aspect tendre et affectueux jamais vu auparavant.
… tous tes Membres ont une attitude de Créateur.
Jésus, je te vois tout transformé. Ta Divinité semble déborder ton Humanité.
Ton aspect, jamais vu auparavant, attire l’attention de tous.
Les apôtres sont pris par un doux enchantement et osent à peine respirer.
Ta douce Maman accourt en esprit au pied de la Sainte Table, pour admirer ce miracle de ton Amour,

Les anges descendent du Ciel et semblent se demander entre eux:
«Qu’est-ce que c’est? Qu’est-ce que c’est?
Ce sont de vraies folies d’Amour, de vrais excès d’Amour:
un Dieu qui crée, non pas le Ciel ou la terre, mais lui-même,
à partir de la matière corruptible d’un peu de pain, d’un peu de vin!»

Tandis que tes apôtres sont tous autour de toi, je vois que tu prends le pain entre tes Mains,
et que tu l’offres au Père, J’entends ta Voix remplie de douceur qui dit:

 «Père Saint, qu’on te rende grâce à toi qui exauces toujours ton Fils.
Père Saint, coopère avec moi.
Toi, un jour, tu m’envoyas du Ciel sur la terre
pour que je m’incarne dans le sein d’une vierge pour sauver nos enfants.
Maintenant permets-moi de m’incarner dans chaque hostie
-pour achever le salut de ces créatures et
-être la Vie de chacune.

«Vois, ô Père, que peu d’heures me restent sur cette terre.
Qui aura le cœur de laisser mes enfants orphelins et seuls?
Ils sont nombreux leurs ennemis.
Elles sont épaisses les ténèbres qui les couvrent.
Elle est grande leur faiblesse.
Qui les aidera?
Que moi je reste dans chaque hostie
-pour être la Vie de chacun,
-pour être leur Lumière, leur Force, leur Aide!
Autrement, où iront-ils?
Qui les guidera?
Nos Œuvres sont éternelles et mon Amour est incommensurable.
Je ne puis, ni ne veux, laisser mes enfants seuls.»

Le Père s’émeut à ces propos tendres et affectueux. Il descend du Ciel.
Il est là sur la Table Sacrée, avec le Saint-Esprit.

Et toi, d’une Voix majestueuse et émouvante, tu prononces les paroles de la consécration.
Et sans te laisser toi-même, tu te crées toi-même sous forme sacramentelle dans ce pain et ce vin.
Et puis, après t’être communié, tu communies tes apôtres et  ta céleste Maman,
qui ne pouvait pas rester sans te recevoir.