LES 24H DE LA PASSION DU CHRIST-14ÈME HEURE - Disciples Amoureux Missionnaires

RÉVÉLATION DE LA PASSION À LUISA PICCARRETA

Jésus est ramené de nouveau chez Caïphe, puis conduit chez Pilate.

Chaque  peine  et chaque  bonté  forment une journée lumineuse.    

 Quelle peine cette condamnation m’a causée!
J’ai converti ces souffrances en un plein jour éternel.
J’en ai inondé chaque créature
afin qu’elle puisse y trouver la lumière nécessaire à son salut.

J’ai mis ma condamnation à mort  à la disposition de chacune
afin qu’elle puisse y trouver la vie.

Ainsi, toutes mes peines et tout le bien que j’ai fait
se sont transformés en pleine lumière du jour pour le salut de mes créatures.

Et j’ajoute
– qu’il n’y a pas seulement le bien que j’ai fait moi-même qui fait naître le jour,
-mais aussi celui qu’accomplissent les créatures.
Tout cela pour contrer le mal, qui est noirceur.

«Lorsqu’une personne tient une lampe et que dix ou vingt personnes sont à proximité,                    – même si la lampe n’appartient qu’à une seule personne,
– toutes les autres en sont éclairées.
Elles peuvent lire et travailler à l’aide de la lumière dégagée par la lampe.
Ce faisant, elles ne nuisent  pas à la personne qui possède la lampe.

C’est ainsi que le bien opère.
Il est jour
– non seulement pour une personne,
– mais pour beaucoup d’autres.
Qui peut dire combien!
Le bien est toujours communicatif.

Les créatures me manifestent leur amour.
A travers leurs bonnes œuvres,
elles produisent  de nombreux foyers de lumière pour leurs frères.»

LDC13 – 21 septembre 1921